Comprendre Le Problème Ne Résout Pas Le Problème

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Lors de mes suivis en cabinet, je commence habituellement par une séance d’évaluation et de rencontre. C’est l’occasion pour le patient et moi-même de faire connaissance, de parler de ce qui l’amène à consulter, de faire un point sur leur vie privée, familiale et professionnelle. Quand vient le moment, je leur demande quelles sont leurs attentes en venant me voir. Et pour beaucoup d’entre eux la réponse est ” Je veux comprendre.  ” Je leur demande alors inévitablement :

Vous venez pour comprendre vos problèmes, ou pour résoudre vos problèmes ?

Beaucoup sont étonnés par ma question. Souvent, c’est parce qu’ils pensent, comme la plupart des gens, que comprendre le problème, cela suffit pour le résoudre. C’est un mythe particulièrement présent et fort en psychologie, mais aussi dans de nombreux domaines. Si je parle de mon passé, de mes problèmes, et que je comprends d’où cela vient, je serai libéré, soulagé.  J’ai moi même entretenu cette croyance, et passé des années à me demander pourquoi. A me questionner. Croyant que cela résoudrait mes problèmes et mes souffrances. C’est aussi comme cela que j’ai été formé. Jusqu’à ce que je réalise que ça ne résolvait pas grand chose aux problèmes. Voir rien. Je me suis alors re formé. Rien de tel que d’avoir parcouru un chemin pour se rendre compte que ce n’est pas le bon.  😉
Pour plus de clarté dans mon propos, je vous propose de mettre en images cette idée simple, peut être simpliste même pour vous, voir Lapalissadesque 🙂 . Bref. J’enfonce peut être une porte ouverte. Mais c’est pour être certain qu’elle est vraiment ouverte. Car avoir une idée, c’est bien. Mais si nous ne l’appliquons pas, elle ne nous sert pas à grand chose.
Comme vous êtes peut être à un niveau débutant 😉 dans la catégorie résolution de problème, nous allons partir d’un problème de débutant.
Le voici : votre pneu est crevé.  Certes, ce n’est pas un problème psy. Mais pour débuter, c’est parfait !

Si Nous Essayons de Comprendre le problème,

Hypothèse 1 : Peut être quelqu’un vous en veut il, et a volontairement agressé votre pneumatique.

Ou bien …

 Hypothèse 2 : vous optez pour un point de vue transgénérationnel, oedipien et psychanalytique.

Ou bien …

Hypothèse 3 : vous voyez l’incident comme une punition de vos erreurs passées.

Le Karma est en cause.

Ne vous méprenez pas. Je ne juge aucune de ces hypothèses. Elles ne sont ni bonnes, ni mauvaises. D’ailleurs, elles répondent toutes les trois à la question ” Pourquoi le pneu est crevé ? “.
Mais j’ai appris à me poser une autre question. Celle qui conduit à la solution.
Laquelle de ces trois réponses REPARE LE PNEU ? Et bien AUCUNE !

Maintenant, Pour Résoudre Le Problème

Demander à un professionnel du pneu, peut réparer le pneu.

Si vous êtes bricoleur et équipé, la réparer vous même.

Suivez le Schéma… Et votre voiture vous dira merci.

Je pense que maintenant, vous avez bien perçu la différence. Et c’est là que je voulais vous amener. A différencier la compréhension, l’explication, la théorisation d’un problème, et sa résolution.
J’applique cela quotidiennement en thérapie et dans ma vie depuis que j’ai fait cette différence majeure. Et je peux vous garantir que cela change tout. Je consacre donc mon temps et mon énergie à  résoudre les problèmes, au lieu de comprendre pourquoi ils sont là. En thérapie, cela produit les mêmes effets. Une fois passée l’acceptation que comprendre n’est pas prioritaire actuellement,  nous oeuvrons ensemble à appliquer des solutions pour résoudre le problème. Cela nous permet d’y passer moins temps !
Si vous vous reconnaissez comme appartenant à la première famille, et que face à un problème, vous voulez d’abord comprendre, prenez le temps de vous poser. Et questionnez cette part de vous. Est-ce que cela va vraiment m’apporter ce que je veux de comprendre ? Si vous êtes dans une recherche intellectuelle pure, c’est ok ! Mais n’attendez ni résultat, ni changement direct. Car pour cela, il faudra passer à l’action.
Mon conseil : quel que soit le problème que vous rencontrez, prenez le temps de savoir si vous voulez le comprendre, ou si voulez le résoudre. Car vous ne prendrez pas les mêmes chemins, et n’obtiendrez donc pas les mêmes résultats. N’oubliez pas ce que disent les bouddhistes :

” S’il y a un problème, il y a forcément une solution. “

Par Julien Baillet

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
  • 17
  •  
  •   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.